Yaël Hassan au collège !

Yaël Hassan, auteure pour la littératue de jeunesse, est venue spécialement de la région parisienne pour rencontrer les élèves de sixième ce vendredi 17 mai. Mme Hassan a écrit une soixantaine de romans et a reçu de nombreux prix dont le prix du Roman Jeunesse pour son roman Un grand-père tombé du ciel. Avec ce dernier, ses romans les plus connus sont Momo, petit prince des bleuets, La fille qui n'aimait pas les fins, Le professeur de musique ou bien Quand Anna riait.
Cette rencontre avec les élèves de sixième fut merveilleuse, enrichissante et fabuleuse, et le tout sous un temps radieux ! Elle nous a montré ses carnets d'écriture, des photos de son espace professionel et, en exclusivité, elle nous a lu pendant une dizaine de minutes le début de son prochain roman, Lilou, ma vie comme sur des roulettes. De plus, elle a pris le temps de quelques instants la place d'un enseignant pour expliquer aux élèves les bienfaits du français. En échange, les élèves avaient préparé de petits spectacles (chansons, théâtres, spectacles de marionnettes) ou bien des jeux sur ses livres. Bref, c'était une journée MA-GI-QUE pour les élèves et les deux enseignantes du projet.


 



Tournoi de rugby pour les CE2, CM1, CM2

Mardi 4 juin a eu lieu, comme chaque année, le grand tournoi des écoles organisé par le PAC rugby de Plouzané. Plus de 1000 élèves des écoles de Brest, Plouzané et Guilers  n'ont pas eu peur de la pluie et ont offert un beau spectacle sportif tout au long de la journée. 
Bravo à tous les participants et aux organisateurs  !

    

    
 
   
 

Graines de philosophes

Le mois de mai a été riche en réflexion pour les élèves de 5e ! En effet, ils ont bénéficié de trois séances de philosophie menées par Mme Mekouar sur le thème : Qu'avons-nous de commun au delà de nos différences ?
Après une introduction permettant de découvrir comment est née la philosophie et ce qu'elle est, Mme Mekouar a permis aux élèves de se positionner selon leur désir : 3 observateurs et un(e) président(e) avaient un rôle bien déterminé tandis que les autres paticipaient aux échanges selon leur volonté : ce n'est pas parce que l'on choisit de ne pas intervenir que l'on ne réfléchit pas !
L'égalité entre hommes et femmes était au coeur des échanges et l'approche philosophique de la question a permis aux élèves de libérer leur pensée et leur parole dans le respect de chacun.