Les sportifs de St Vincent

Mercredi 16 janvier se sont déroulées deux compétitions d'AS: le régional individuel promo section/élite de badminton et le district promo par équipe  en tennis de tabel. Ces dernières ont eu lieu à Janzé (35) et à St Pol de Léon.
Le niveau très élevé du régional de badminton n'a pas permi à nos cinqs élèves de se qualifier au championnat de France malgré leur belle motivation. Nous félicitons Romane Sielleur, Anne-Lise Taburet Cocheril, Evan Rodriguez, Léane Séné et Maelys Sielleur pour leur beau parcours.
En tennis de table, l'équipe benjamin (Thomas Le Saout, Rapahel Le Moigne, Ryad Demarly et Lenny Perrot) et l'équipe minime (Thibault Marchand, Pierre Chenu, Axel François et Maxime Le Mogne) décrochent un podium et se qualifient pour le départemental.
Mmes Coulouarn et Jestin.
 

Tentative d’espionnage en classe de 4ème !!!

           Entre Camille et Maïlys, notre drone en vol stationnaire identifie le travail conduit par ces deux collaboratrices qui mettent en place leur planning de travail sur la construction d’une maison avec le logiciel GanttProject. Tel un gros moustique, le bruit caractéristique de ses moteurs laisse place à un déplacement d’air important lors de ces vols. Entre captation d’images et survol des élèves pour surveiller le travail accompli et le rangement des classeurs, notre drone a accompli sa mission de surveillance avec succès. Désormais nous allons prochainement aborder les travaux pratiques sur les objets connectés. 




Objet volant sur la cour de récréation !!!

          Entouré d’objets connectés dans notre quotidien, les élèves de sixième rouge découvrent le fonctionnement de cet objet non identifié qui survole la cour d’un endroit à l’autre. « Drift » « Racing » « Flat Trim » « Virage incliné » sont quelques paramètres de cet objet que les élèves essaient d’apprivoiser. Certains se sont pris au jeu, quand d’autres plus hésitants ont confié le pilotage à leur binôme plus aguerri aux joies de la manœuvre. Ces manœuvres ne sont pas sans risques pour les moteurs qui équipent notre objet non identifié et qui est désormais équipé de ses carènes. 

 
         Plus à l’aise avec le robot Terrien, d’autres élèves se sont illustrés en essayant de programmer ce dernier. Quelques difficultés de transfert de données furent les premiers bugs que rencontrèrent les 6èmeRouge. Entre liaison filaire, Wi-Fi, Bluetooth, tout le monde était un perdu avec ces modes de communication !!! Cependant le travail collaboratif a porté ces fruits et chacun a apporté sa pierre à l’édifice de la programmation. 
Paroles d’élèves : Nous avons rencontré des difficultés car la notice technique était en anglais. Ultrasonic sensor ? Wheel ? Line follower sensor ? sont autant de termes techniques qui nous montre que l’anglais à toute son importance dans notre quotidien comme le souligne un élève.
Pourquoi le robot ne communique pas avec le logiciel ? Pourquoi doit-on réinitialiser le programme par défaut ?
Le travail collaboratif, les échanges de connaissances en îlot ont amené les uns à aider les autres avec une certaine empathie en lien avec nos différences.